Les techniques de manipulation du pervers narcissique

techniques de manipulation

Je vais détailler ici les principales techniques de manipulation utilisées par le (ou la) pervers narcissique. Cette liste est une synthèse de ma propre expérience, de mes lectures et de témoignages.  Attention: ce n’est pas parce que vous reconnaissez une personne dans cette description qu’il s’agit forcément d’un PN. Vous pouvez avoir affaire à un manipulateur, une personnalité toxique, mais qui n’est pas un pervers narcissique. Le PN a une volonté de nuire, de détruire sa victime. Il la manipule pour pouvoir l’anéantir et il jouit de sa décadence.

Voici 16 redoutables stratégies utilisées par le PN pour vous manipuler et vous contrôler:

  1. Il vous culpabilise et a recours au chantage affectif: « C’est de ta faute… », « A cause de toi… » , »J’ai fait ça pour toi mais tu n’en tiens pas compte », « Je fais tellement d’efforts… » , « Oh, si tu sors ce soir je vais me sentir seul ! », « Si tu me quittes je vais me suicider « . Autant de petites phrases, d’insinuations, de reproches plus ou moins clairs. Finalement la victime a un sentiment diffus de culpabilité alors même qu’elle ne sait pas clairement ce qu’elle a fait de mal. Et elle en arrive à faire des choses qu’elle n’aurait jamais fait d’elle-même ou consenti à faire en temps normal.
  2. Il rabaisse, critique, dévalorise, disqualifie: ses critiques sont plus ou moins directes, plus ou moins enrobées dans son discours. Le fait de faire une mimique déplaisante ou une grimace est un des moyens qu’il utilise pour vous rabaisser. Ou bien il fait un compliment et l’assortit d’un « mais ». « Cette robe est jolie mais elle te boudine un peu ». Les critiques passent également sur le ton de l’humour ou des sarcasmes. Il peut finalement carrément rabaisser, et même insulter la personne, une fois la relation d’emprise bien établie.
  3. Il se déresponsabilise: rien n’est jamais de la faute du PN et il ne se remet jamais en question. Sauf si c’est pour obtenir quelque chose en retour !
  4. Il ment sans scrupule, il prêche le faux pour savoir le vrai: le mensonge est une seconde nature chez le manipulateur. Il ment pour tout et n’importe quoi. Et s’il est démasqué, il mettra toute son ardeur à vous prouver que vous vous trompez. Et il continuera à nier sans vergogne.
  5. Il promet beaucoup mais ne tient jamais parole: ce sont ses promesses qui créent l’espoir chez sa proie. Et tant qu’elle garde espoir, elle ne se résout pas à le quitter.
  6. Il soumet sa victime à son autorité.Le manipulateur lui dit comment penser, comment se comporter, comment s’habiller, qui fréquenter etc. Il se donne une telle légitimité pour diriger sa vie que sa proie acquiesce sans se rebeller.
  7. Il est envahissant et accapare l’attention: il cherche une relation fusionnelle avec sa victime et exige d’elle toute son attention. Quand il n’est pas présent, il s’arrange pour occuper sa proie, lui donner une liste de choses à faire et ainsi l’empêcher de réfléchir et d’avoir des moments de répit. Ou bien il la bombarde de sms, de coups de fils. La proie doit s’arranger pour être toujours joignable.
  8. Il se met en colère pour des broutilles ou sans raisons: de ce fait la victime est toujours sur ses gardes, devance ses attentes pour éviter les crises et vit dans un climat de stress permanent. Elle a peur de ses réactions même si elle ne fait rien de mal.
  9. Il utilise un argumentaire infaillible pour motiver ses demandes: il est si convaincant que la victime ne peut faire autrement que d’accéder à ses demandes.
  10. Il utilise les doubles contraintes (ou injonctions contradictoires) et le discours paradoxal : il fait des propositions ou donne des ordres pour lesquels, quelle que soit votre réponse, vous aurez tort. Par exemple, il vous propose de préparer le repas. Si vous répondez oui, il va le faire puis il va vous le reprocher car il était fatigué et qu’il n’a pas pu se reposer. Si vous refusez, il vous accusera de penser qu’il n’en est pas capable. Un autre exemple: mon mari me reprochait de ne pas être assez démonstrative avec lui et il me disait souvent: « Je voudrais plus d’attentions de ta part, mais je voudrais que ça vienne de toi ». Or, s’il me le demande, comment cela peut-il venir de moi ? Du coup, si je m’exécutais, j’avais droit à: « Tu vois, si je ne le demandais pas, tu ne le ferais pas ».
  11. Il se victimise: le manipulateur à court d’arguments adore se faire passer pour une victime. C’est une façon d’attirer la compassion de son entourage et de s’en faire des alliés.
  12. Il ne communique pas clairement: c’est à sa proie de deviner ses attentes, de comprendre ses reproches. Mon mari piquait des crises de colère en exigeant que « je change »! Je n’ai jamais su ce que concrètement je devais changer. Je pense que lui-même ne le savait pas…
  13. Il utilise des tiers: il se sert des autres pour faire passer ses points de vue, même s’ils sont absents. « Je suis bien d’accord avec Untel: tu te négliges en ce moment, tu serais tellement plus jolie si tu faisais un peu plus attention à ton apparence ».
  14. Il évite la discussion: il n’est pas rare de voir un PN changer de sujet en cours de discussion ou carrément s’éclipser sans raison, vous laissant ruminer seul.
  15. Il détourne vos propos: le manipulateur adore se servir de ce que vous lui avez dit contre vous. Vos propos sont détournés et sortis de leur contexte. Moins vous en direz à votre PN et mieux ça sera pour vous.
  16. Le flot de paroles: il vous noie dans un discours sans fin, passant d’un sujet à l’autre sans vous laisser le temps de vous exprimer. Il adore utiliser des formules pompeuses, de longues phrases bourrées de figures de style et bien souvent vides de sens. Il vous embrouille et vous n’arrivez pas à suivre le fil.

Voilà, j’ai regroupé toutes les techniques auxquelles j’ai pensé. N’hésitez pas à compléter dans les commentaires !

N'hésitez pas à partager pour informer un maximum de personnes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *